Pour devenir un grand chef cuisto’, vous n’y échapperai pas… vous allez devoir maîtriser les modes de cuisson de votre four ! Vous n’y avez jamais rien compris et optez toujours pour la valeur sure : chaleur tournante ? Alors c’est le moment de réviser les bases pour pouvoir vous la raconter au prochain diner entre potes. C’est parti 😏

 « En haut, en bas : même combat »

Les résistances de voûte (celle du haut) et de sole (celle du bas) peuvent chauffer en même temps. Dans ce cas, on parle de cuisson par convection naturelle ! L’objectif ? Répartir la chaleur uniformément autour de votre plat. C’est le mode à privilégier pour les cuissons lentes et douces (plats, viandes, pâtes qui doivent lever etc.)

Le truc qui change tout : lorsque vous utilisez ce mode cuisson, on vous recommande d’augmenter la chaleur de 20° par rapport à celle indiquée dans la recette ! Pourquoi ? Car le ressenti intérieur est souvent inférieur à la température souhaitée. Tips de cuisto’ !

« Juste le haut ou juste le bas »

Maintenant vous l’avez compris, quand on parle de haut ou de bas c’est des résistances de sole ou de voûte qu’il s’agit. Quand vous choisissez l’un de ces deux modes, cela signifie que seule la résistance placée en haut ou celle placée en bas fonctionne.

C’est surtout utile pour les fins de cuisson ou pour les cuissons à haute température des pizzas ou de certains gâteaux… Concrètement c’est notre mode de cuisson préféré 😉 

« Le tout pour le tout mais version tranquilou »

Certains fours proposent un mode de convection forcée. Mais qu’est ce que ca peut bien vouloir dire ? 🤔
Cela signifie que les résistances de sole et de voute fonctionnent en même temps et qu’en plus le ventilo du fond de votre four se met en route pour brasser l’air chaud et répartir uniformément la chaleur.

C’est particulièrement utile pour toutes vos envies de brioches, pains et pâtes à choux (en gros, tout ce qui a besoin de lever tranquilou ! ).

« Et si on alternait ? »

On peut aussi opter pour un mode de cuisson mixte où la résistance de sole et l’élément chauffant à l’arrière du four (air pulsé) fonctionnent en alternance. C’est pas mal pour les pizzas si votre pâte est un peu molle !
On peut faire la même chose avec la résistance haute : c’est super utile pour griller une viande épaisse comme un gigot. La résistance de voûte grille l’extérieur tandis que l’élément chauffant cuit uniformément l’intérieur de la viande.

 

 

 

« Ça tourne ! »

La chaleur tournante c’est un peu le joker quand on ne sait pas quel mode choisir. Son gros avantage ? Une prise de risque limitée grâce à une cuisson homogène. En revanche, oubliez ce mode pour les viandes ou certains  gâteaux (qui préfèrent une cuisson hétérogène).

« À toute vapeur »

Certains fours ont même un mode cuisson vapeur. Ce n’est pas magique, c’est juste un réservoir d’eau intégré au four qui va venir vaporiser vos petits plats. C’est un peu le top du top (chef) puisque les aliments sont préservés et jamais desséchés. On vous le recommande tout particulièrement pour les cuissons basse température de poissons ou de légumes !

Maintenant que vous maitrisez les modes de cuissons de votre four sur le bout des doigts, il ne vous reste plus qu’à cuisiner. Poisson, gâteaux, pizzas, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas donné d’idée ! Murfy est là pour vous inspirer, vous, pour vous régalez 😋

La Newsletter aussi utile qu'une boîte à outils

La Newsletter aussi utile qu'une boîte à outils
Chaque mois, recevez nos astuces, conseils d'entretien et bons plans pour prendre soin de vos appareils et éviter les pannes.

C'est noté ! Vous recevrez bientôt toutes les astuces de la boîte à outils Murfy ;)

Il y a eu une erreur lors de l'envoi de la requête, pouvez-vous réessayer ?

*