Bien choisir son sèche-linge reconditionné

Vous rêvez de passer votre tancarville par la fenêtre ? Vous détestez étendre votre linge ? Votre salon ressemble à un parcours d’agility pour chien tant les étendoirs ont envahi l’espace ? Alors oui, il est peut-être temps d’acheter un sèche-linge. Mais pas question pour autant de se jeter sur le premier venu, sans réfléchir. On vous explique comment faire le bon choix.

LES 3 QUESTIONS CLÉS À SE POSER :

Évacuation ou condensation ?

S’il n’y avait qu’une seule question à se poser avant de se jeter à l’eau, ce serait celle-là. Car si tous les sèche-linge sèchent le linge (jusque ici tout va bien), la manière dont ils vont s’y prendre pour parvenir à leurs fins peut nécessiter des aménagements particuliers.

Il y a d’un côté les sèche-linge à évacuation et de l’autre les sèche-linge à condensation.

Dans le premier cas, l’appareil est équipé d’une gaine de ventilation qui va rejeter l’air chaud et humide vers l’extérieur. Pour faire simple, un sèche-linge à évacuation a donc besoin d’un trou dans le mur pour fonctionner normalement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on retrouve principalement ce type de machine dans les garages et les buanderies où il est plus facile d’installer une gaine de sortie dans un mur.

De son côté, le sèche-linge à condensation a simplement besoin d’une prise de courant pour aller de l’avant. L’eau récupérée est stockée dans un réservoir qu’il faudra vider manuellement de temps en temps.

Quelle taille pour mon sèche-linge ?

Comme pour les machines à laver, c’est la taille du tambour qui compte. Pour un sèche-linge, elle peut varier de 6 à 11 kilos. Tout dépend du nombre de personnes dans votre foyer et de vos habitudes. Le petit conseil qu’on peut vous donner, c’est de choisir un sèche-linge qui a la même capacité que votre lave-linge 🧐

Quel type d’ouverture et de chargement ?

Si la plupart des sèche-linge s’ouvrent vers l’avant, certains sont équipés d’un capot positionné sur le haut de l’appareil (sèche-linge à ouverture par le haut). Pour faire le bon choix, prenez évidemment des mesures et réfléchissez à la manière d’optimiser l’espace. Une machine à laver et un sèche-linge à ouverture frontale peuvent par exemple s’empiler, ce ne sera évidemment pas le cas des machines top.

LES QUESTIONS QUE VOUS N’OSEZ PAS POSER

Un sèche-linge, ça se programme tout seul ?

Pas toujours ! En fait on distingue les sèche-linge avec programmateur mécanique (c’est vous qui déterminez le temps de séchage) ou avec programmateur électronique : dans ce cas la machine adapte son temps de séchage en fonction du volume et de la nature des vêtements et de vos exigences (vous pouvez définir un niveau de séchage en particulier : « très sec », « prêt à ranger », « prêt à plier » etc.)

Un sèche-linge, ça fait du bruit ?

On passe souvent à côté de l’aspect « bruit » alors qu’au quotidien c’est évidemment hyper important. Si la majorité des sèche-linge tournent à 65 ou 70 décibels, certains modèles sont dits « silencieux ». Ce qui peut être pas mal du tout, si votre sèche-linge est installé à côté de votre bureau ou de votre chambre !

Un sèche-linge, ça consomme beaucoup ?

Ça dépend ! Heureusement, grâce à l’étiquette énergie, on peut avoir une idée de la consommation de son sèche-linge avant de recevoir sa facture d’électricité. Si vous cherchez un sèche-linge peu énergivore, il faudra taper dans les modèles classés A ou B. Sachez également que les sèche-linge équipés de pompe à chaleur sont généralement moins gourmands en électricité.

LA SOLUTION

Bonne nouvelle ! Maintenant que vous maîtrisez le sujet, il vous suffit de renseigner vos critères sur le MurfyShop pour vous équiper : prix, marque, état et classe énergétique. Avec un peu de chance, on a peut-être le sèche-linge de vos rêves en rayon 🛒

Une question ? Un doute avant de cliquer sur commander ? Écrivez-nous sur serviceclient@murfy.fr, nous sommes là pour vous aider 😊

Articles similaires

Pour plus de conseils, inscrivez-vous à notre newsletter