VITROCÉRAMIQUE VS INDUCTION : êtes-vous à côté de la plaque ?

Elles se ressemblent, elles remplissent des fonctions identiques et pourtant… ces deux types de plaques de cuisson font appel à des technologies différentes et ne présentent pas tout à fait les mêmes fonctions. Points communs, spécificités, avantages, inconvénients : on met les pieds dans le plat !

L’induction pour les nuls

Les plaques à induction fonctionnent grâce à un champ magnétique provoqué par un courant électrique qui passe dans une bobine de cuivre (ça vous rappelle vos cours de techno avec Monsieur Floret ? Pas de panique, on va rapidement passer sur la technique).

Dans le monde de l’électroménager, il faut le dire, l’induction fût un peu une petite révolution. Pour que la magie opère, la bobine située sous la plaque de verre a besoin d’être en contact avec du métal. Ce qui signifie que le fond du récipient dans lequel vous ferez cuire vos carottes Vichy devra être en acier émaillé, en fonte ou en inox.

Pour ou contre l’induction ?

Le principal avantage de l’induction ? C’est sa précision : réglage ultra précis, variation rapide des températures, possibilité de cuire tout doucement. C’est d’ailleurs ce qui explique que pas mal de cuisiniers professionnels, y compris des chefs étoilés, s’y mettent ! Côté énergie, bonne nouvelle aussi : les plaques à induction ne sont pas du tout gourmandes : on me dit dans l’oreillette qu’elles sont cap’ de générer des économies d’énergie de 30 à 60 % par rapport aux autres modes de cuisson, gaz ou électrique.

Question sécurité, là aussi l’induction fait fort. Comme les plaques refroidissent en un clin d’œil, il n’y a quasiment aucun risque de brûlures. Enfin, pour ceux qui se demandent si l’entretien est complexe : vous pouvez dormir tranquille, les plaques à induction restent propres puisque rien ne brûle entre la casserole et la plaque.

Le point faible de l’induction reste son prix et l’obligation d’investir dans des récipients (casseroles, poêles etc.) compatibles.

Les plaques vitrocéramiques pour les nuls

Les plaques vitrocéramiques fonctionnent grâce à un ou deux procédés traditionnels : les radiants et / ou les halogènes. On avait envie de creuser le sujet mais en fait non.

Pour ou contre la vitrocéramiques ?

Le principal avantage des plaques vitrocématique ? C’est leur bon rapport qualité / prix. Si elles permettent une montée rapide en température, elles restent néanmoins beaucoup moins précises que leurs cousines à induction. Côté nettoyage, pas de souci particulier, vous n’aurez qu’à vous munir d’une éponge (et éventuellement d’un petit grattoir) pour arriver à vos fins.

Le point faible des plaques vitrocéramiques, c’est leur consommation électrique relativement élevée et leur manque de réactivité : elles chauffent et refroidissent plutôt lentement (ce qui peut être dangereux pour vous mais aussi pour vos ustensiles en plastique qui sont toujours beaucoup moins utiles une fois fondus)

Petit récap du jour

INDUCTIONVITROCÉRAMIQUE
Montée rapide en température5/54/5
Vitesse de refroidissement5/52/5
Précision des réglages5/54/5
Nécessité de changer les casserolesOuiNon
Consommation énergétique4/52/5
Sécurité5/54/5
Prix3/54/5
Facilité d’entretien5/54/5

Retrouvez tous nos modèles de plaques de cuisson reconditionnées sur notre site internet 👉 https://murfy.fr/reconditionne/table-de-cuisson

Articles similaires

Pour plus de conseils, inscrivez-vous à notre newsletter