Marché de la réparation : QUI SONT VRAIMENT LES GAGNANTS ?

Réparer ou ne pas réparer ? Face à une panne d’électroménager, tout le monde a les mêmes craintes : rendez-vous impossible à décrocher, réparateur en retard, pièces détachées introuvables, délais interminables, coûts élevés : il faut dire que le monde de la réparation ne date pas d’hier. La réparation a-t-elle encore un intérêt ? ENQUÊTE.

Anatole, 26 ans, vit en région parisienne. En octobre dernier, sa machine à laver est tombée en panne du jour au lendemain. Sur le coup, il a fait comme tout le monde. Il a surfé sur Internet en quête de la perle rare. Il a passé des soirées entières sur son smartphone à comparer des centaines de lave-linges en quête d’un bon plan. Mais dans la jungle de l’électroménager, il a du mal à s’y retrouver « Je n’avais pas vraiment de critère en dehors du prix. Du coup, je me suis retrouvé avec des articles dans des paniers sur tout un tas de site, sans savoir comment faire le bon choix, sans parler des délais de livraison parfois délirants. Et puis, en allant au boulot 2 jours après, j’ai vu une pub pour Murfy dans le métro. J’avoue que faire réparer ma machine, ça ne m’avait même pas traversé l’esprit ! » Réflexe presque oublié, la réparation peut pourtant s’avérer être une bonne option.

Pourquoi réparer ?

Rapide et économique : sur le papier, la réparation a tout bon. Une panne sur deux serait même résolue sans avoir besoin de remplacer une pièce. C’est ce que nous explique Romain Martin, de Murfy, une entreprise française qui répare et reconditionne les appareils électroménagers : « Aujourd’hui, 50% des pannes peuvent être imputées à un manque d’entretien. Pour le client, cela signifie qu’une fois sur deux, le technicien n’a besoin que d’un seul rendez-vous pour faire repartir l’appareil ». Au-delà de l’aspect pratique, la réparation s’avère également positive pour la planète. À chaque fois qu’un appareil est réparé (au lieu d’être jeté), c’est en moyenne 60 kg de déchets évités.

Vers qui se tourner pour réparer ?

Si l’appareil est encore sous garantie, il n’y a pas de question à se poser : il faut se tourner vers le vendeur ou le fabricant. Pendant les deux années qui suivent l’achat, c’est en effet à lui de prendre en charge l’appareil en panne. Au-delà de ce délai, vous avez deux options : tenter de réparer vous-même (en vous aidant des nombreux tutoriels disponibles en ligne) ou faire appel à un réparateur près de chez vous. Les grandes enseignes comme Darty proposent des forfaits réparation hors garantie : pour une intervention à domicile, la facture s’élève à 109 euros (79 euros d’intervention et 30 euros de main d’œuvre à chaque déplacement et pièces détachées). Pour faire baisser la note, vous pouvez vous tourner vers des réparateurs indépendants et locaux comme Murfy et son forfait fixe à 85 euros. Si la panne nécessite plusieurs interventions, pas besoin de repayer. Seules les pièces détachées vous seront facturées en sus, sur la base d’un devis (que vous êtes évidemment en droit de refuser).

Comment faire le bon choix ?

Pour comparer les offres de réparation, assurez-vous que le forfait ou le devis comprend bien la main d’œuvre et un nombre illimité d’interventions. Côté prise de rendez-vous, si certaines entreprises comme Murfy proposent un service en ligne 7j/7 et 24h/24, d’autres s’appuient sur des centres d’appels (avec parfois des horaires restreints). Vérifiez aussi le délai d’intervention : en cas de panne, on ne peut pas toujours se permettre d’attendre plusieurs semaines l’arrivée d’un réparateur expérimenté. Préférez une entreprise basée près de chez vous qui propose une intervention rapide (en moins de 48h). Enfin, vous pouvez bien sûr vous référer aux avis clients sur des plateformes transparentes comme Trustpilot. Le retour d’expérience et le bouche à oreille restent en effet la clé dans le secteur de la réparation !